Site de la Médiathèque municipale d'Obernai

 

Libre et dévouée jusqu'au sacrifice. N'obéissant qu'à ses indignations. Profondément insoumise.

L'histoire de Madeleine Pauliac, médecin et lieutenant, est celle d'une incroyable combattante.

En juillet 1945, quelques semaines après la déroute nazie, elle prend la tête à Varsovie de l'Escadron bleu : onze Françaises de la Croix-Rouge d'à peine vingt ans qui, inlassablement, le jour comme la nuit, rapatrient les blessés français et volent au secours des rescapés des camps de concentration, de Majdanek, en Pologne, à Dachau, en Allemagne.

Chaque jour, avec ses coéquipières, Madeleine Pauliac fait face à l'horreur, au désespoir, à la violence de soldats russes qui n'ont pas hésité à violer des religieuses polonaises. Plusieurs d'entre elles se retrouvent enceintes. Dans le plus grand secret, Madeleine Pauliac les aide à accoucher. 

Avec l'Escadron bleu, Madeleine Pauliac accomplit plus de deux cents missions de sauvetage en Pologne, n'hésitant pas à kidnapper des blessés français dans des hôpitaux russes. Jusqu'à ce jour de février 1946 où elle périt en voiture, sur une route verglacée près de Varsovie.

Une vie brisée au service des autres.

Un livre très bien documenté sur des faits réels s'étant déroulés pendant la Seconde guerre mondiale, et surtout un livre qui nous livre le portrait bouleversant d'une héroïne oubliée.

 

Auteur(s) Maynial, Philippe (Auteur)
Titre(s) Madeleine Pauliac : l'insoumise / Philippe Maynial.
Editeur(s) Paris : XO, DL 2017 (impr. en France).
Résumé En juillet 1945 à Varsovie, la jeune médecin de la Croix-Rouge française et héroïne anonyme de la Résistance, Madeleine Pauliac, lieutenant chargé de rapatrier les blessés français présents en Pologne à la demande du général de Gaulle. A la tête de l'Escadron bleu, elle accomplit des missions périlleuses avec dix autres ambulancières, n'hésitant pas à kidnapper des blessés français dans les hôpitaux russes ou volant au secours des rescapés des camps de concentration de Majdanek et de Dachau. Avec ses coéquipières chaque jour elle fait face à l'horreur, au désespoir, à la violence. Elle accomplie plus de deux cents missions de sauvetage, mais en février 1946 elle périt en voiture sur une route verglacée, une vie brisée au service des autres. C'est ce drame des religieuses polonaises violées par des soldats russes que Madeleine Pauliac aide à accoucher, que raconte le film d'Anne Fontaine "Les Innocentes".
Sujet(s) Pauliac, Madeleine (1912-1946) : Biographies
Croix-Rouge française
Guerre mondiale (1939-1945) : Soins médicaux : Pologne : Varsovie (Pologne) : Récits personnels
Femmes médecins : Histoire
Plus d'informations

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.