Site de la Médiathèque municipale d'Obernai

Artistes, femmes du monde, élégants de la capitale, tous prisent la parfumerie de Manou Dupré, rue Saint-Honoré. En 1750, l'usage est de se parfumer quotidiennement de la tête aux pieds et jusqu'aux accessoires...

 

Une coquetterie venue droit de Versailles.

 

Pourtant, en ce mois de mai, ce ne sont pas les senteurs mais une rumeur qui court les rues de Paris, une rumeur folle de trafic d'enfants.

Lorsque deux jeunes garçons de son entourage, à leur tour, disparaissent, Manou, la jeune et belle parfumeuse, s'inquiète.

 

Trop affectée pour attendre leur hypothétique retour, trop maligne pour n'y voir qu'une simple coïncidence, trop intriguée aussi, elle se lance tous sens affûtés à leur recherche.

 

Une quête et un compte à rebours qui la mèneront dans le milieu, impopulaire et corrompu, de la police de Louis XV...

 

 Très bon roman historique qui se lit facilement dans le monde des parfumeurs où le personnage féminin mène une enquête sous le règne de Louis XV.

 

Auteur(s) Egémar, Béatrice (Auteur)
Titre(s) [Le] Printemps des enfants perdus : roman / Béatrice Egémar.
Editeur(s) Paris : France loisirs, DL 2014 (impr. en Italie).
Résumé 1750. Descendante d'une lignée d'artisans grassois, Manon Vérité travaille rue Saint-Honoré, à Paris, dans la boutique de parfums familiale. Lorsque son jeune neveu Jean-Baptiste disparaît, Manon établit un lien avec les rumeurs qui courent dans la capitale : on dit que les victimes seraient envoyées en Louisiane pour être égorgées afin que leur sang soigne un prince lépreux.
Sujet(s) Littérature française
Roman français
Roman historique français : 18e siècle

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.